Les Archives du Pas-de-Calais (Pas-de-Calais le Département) - Le 28 mars 2020 - 08h55
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les Archives du Pas-de-Calais (Aller à l'accueil)

Pour pouvoir visualiser l'animation, vous devez télécharger le plugin Adobe Flash Player.

Flux RSS

Vous êtes dans : Archives > Découvrir > Anniversaires > 24 décembre 1916 : décès d’Émile Lobbedey, évêque d’Arras, Boulogne et Saint-Omer

24 décembre 1916 : décès d’Émile Lobbedey, évêque d’Arras, Boulogne et Saint-Omer

Le 24 décembre 2019

Le 31 décembre 1916, alors que s’achève une nouvelle année de guerre particulièrement meurtrière, un glas lugubre résonne dans les rues de Boulogne. Il accompagne un long cortège funèbre qui conduit Émile Lobbedey, évêque très respecté des diocèses d’Arras, Boulogne et Saint-Omer, à sa dernière demeure.

Jeunesse flamande guidée par la foi

Émile Louis Cornil Lobbedey naît le 29 février 1856 à Bergues, au sein d’une famille de minotiers. Alors que son père souhaiterait le voir prendre sa suite dans ses affaires, le jeune Émile s’intéresse davantage à l’étude, ce qui l’amène à fréquenter dans un premier temps le collège Saint-Winoc de Bergues, puis celui de Marcq-en-Barœul.

Guidé par sa foi, il entre au séminaire de Cambrai en 1873, avant d’être choisi pour intégrer le séminaire français de Rome sous Pie IX. Au terme de quatre années d’études, il obtient une licence en droit canon et le titre de docteur en théologie.

Le 10 août 1878, il est nommé prêtre.

Premiers pas sur le terrain

Après quelques années d’enseignement au collège de Marcq-en-Barœul et à l’école Saint-Joseph à Lille, il est nommé en 1884 curé de Pradelles dans le Nord. En 1887, il gagne la cure de Notre-Dame-de-Lourdes à Hazebrouck. Très apprécié de ses paroissiens, le père Lobbedey est également très engagé dans diverses œuvres caritatives.

En 1897, il devient vicaire général à Cambrai. Archidiacre des Flandres, il est également l’aumônier de la Jeunesse catholique du Nord.

Aux évêchés de Moulins et d’Arras

En 1906, il est intronisé évêque de Moulins. Fidèle à son habitude, il met toute son énergie sur le terrain, au plus proche des fidèles.

Il visite à deux reprises l’intégralité de son diocèse et se montre très impliqué dans l’action de la jeunesse catholique. La formation des jeunes étant une de ses priorités, il fonde de nombreuses écoles libres.

Parallèlement, il s’investit énormément dans la création et l’organisation d’œuvres, de comités et d’associations spirituelles et caritatives.

En 1911, il est accueilli à bras ouvert aux évêchés d’Arras, de Boulogne et de Saint-Omer. Opposé au démembrement du diocèse, il en améliore l’encadrement, notamment dans les mines.

La Grande Guerre

Lorsqu’éclate la guerre, beaucoup choisissent l’exode, mais lui reste à son poste. Le 5 août 1914, il envoie d’Arras une première lettre pastorale qui appelle au rassemblement et à l’unité. Cette invitation est suivie de nombreuses autres, toutes porteuses du même message de paix et de fraternité.

Durant la guerre, Mgr Lobbedey multiplie les interventions sous forme de conférences, lettres ouvertes, publications (par exemple La guerre en Artois. Paroles épiscopales. Documents. Récits, sous la direction de Mgr Lobbedey, Paris, 1916). Porte-parole des opprimés, il utilise sa voix pour alerter sur la situation d’urgence que connaît l’Artois dévasté et dénonce plus particulièrement le martyre infligé à Arras. Inlassablement, il visite les ambulances, continue à prêcher et soutient ses ouailles dans les épreuves.

Néanmoins, le 15 août 1915, face à la violence des bombardements qui s’abattent sur la cité épiscopale, il se résout à partir pour Boulogne-sur-Mer. De là il poursuit son combat. Mais au printemps 1916, il commence à montrer des premiers signes d’affaiblissement. 

En visite dans la région, le président Poincaré lui remet le 16 octobre 1916 la Légion d’honneur pour avoir donné à tous un magnifique exemple de calme, de sang-froid, d’énergie et du devoir pleinement accompli sous la menace de l’ennemi.

Épuisé, il rend son dernier souffle deux mois plus tard, le 24 décembre 1916. Selon son souhait, il est enterré dans le sanctuaire de Notre-Dame à Boulogne.

Evénements relatifs

Le 15 août 1915 : départ de Mgr Lobbedey pour Boulogne

Le 15 août 1915 : départ de Mgr Lobbedey pour Boulogne

La violence des bombardements qui frappent le siège épiscopal du département en juillet 1915 et...

Le 15 août 2015 Le 15 août 1915 : départ de Mgr Lobbedey pour Boulogne
Le 16 octobre 1916 : Poincaré décore des personnalités du Nord-Pas-de-Calais

Le 16 octobre 1916 : Poincaré décore des personnalités du Nord-Pas-de-Calais

Ce 16 octobre 1916, Raymond Poincaré, accompagné d’une délégation ministérielle, entreprend une...

Le 16 octobre 2016 Le 16 octobre 1916 : Poincaré décore des personnalités du Nord-Pas-de-Calais
Le 30 décembre 1916 : funérailles de Mgr Lobbedey

Le 30 décembre 1916 : funérailles de Mgr Lobbedey

L’annonce de la mort foudroyante de l’évêque d’Arras, de Boulogne et de Saint-Omer, Monseigneur...

Le 30 décembre 2016 Le 30 décembre 1916 : funérailles de Mgr Lobbedey

Bibliographie

  • B. BÉTHOUART, « Mgr Émile Lobbedey, "l'évêque des ruines" », Histoire et archéologie du Pas-de-Calais, t. XXXIII, Commission départementale d'histoire et d'archéologie, Dainville, 2015, pp. 57-80. Archives départementales du Pas-de-Calais, PC 1602/39 
  • H. VERGNEAU, Vie de Monseigneur Lobbedey, évêque de Moulins de 1906 à 1911, évêque d'Arras, Boulogne et Saint-Omer de 1911 à 1916, Arras, éd. Brunet, 1920, 363 p. Archives départementales du Pas-de-Calais, BHB 6610

L'Europe s'engage

archivespasdecalais.fr est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Pas-de-Calais avec le Fonds Européen de Développement Régional. (FEDER)

Vue en coupe d'un pont sous-marin.

copyright 2011 Pas-de-Calais le Département / Archives départementales | Mentions légales | Crédits