Les Archives du Pas-de-Calais (Pas-de-Calais le Département) - Le 07 juin 2020 - 09h21
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les Archives du Pas-de-Calais (Aller à l'accueil)

Pour pouvoir visualiser l'animation, vous devez télécharger le plugin Adobe Flash Player.

Flux RSS

Vous êtes dans : Archives > Découvrir > Anniversaires > 29 mars 1896 : chambre syndicale des ouvriers faïenciers de Desvres et des environs

29 mars 1896 : chambre syndicale des ouvriers faïenciers de Desvres et des environs

Le 29 mars 2020

Instituées pour améliorer le sort des ouvriers, les Chambres syndicales permettent d’établir des rapports constants entre les ouvriers d’une même corporation, de leur apprendre à bien se connaître et à pratiquer une solidarité morale et matérielle. Elles permettent surtout d’étudier les possibilités de constituer des assurances mutuelles contre le chômage et la vieillesse, et de chercher toutes les options pour améliorer leur système social, cause de grands désaccords entre patrons et ouvriers. Elles fournissent enfin aux Conseil des Prud’hommes des experts et des arbitres compétents pris au sein de ces chambres syndicales.

Missions

Celle qui voit le jour en mars 1896 à Desvres est appelée à rendre de grands services aux ouvriers faïenciers :  elle se donne pour mission principale de procurer du travail à tous ses membres, de leur obtenir de meilleures rémunérations ou une réduction de leurs heures de travail, en tout cas de leur donner la possibilité d’en discuter les conditions plus librement. Pour y parvenir, elle prévoit notamment d’accorder une indemnité aux ouvriers faïenciers déplacés ou licenciés en raison de leur opposition à une baisse exagérée d’un prix de journée, d’un prix de l’heure ou d’un prix de façon.

Composition et fonctionnement de la chambre syndicale

Composé de seize membres, on trouve à la tête de son conseil administratif :

  • un président, Monsieur Georges Allais,
  • deux vice-présidents, Messieurs Henri Lignier et Jules Mercier,  
  • un secrétaire, Monsieur Joseph Pruvost,
  • un secrétaire-adjoint, Monsieur Georges Caux,
  • un trésorier, Monsieur Auguste Flahaut, un trésorier-adjoint, Monsieur Louis Flahaut,
  • et neuf membres appelés syndics.

Ces mandataires sont nommés en assemblée générale au scrutin secret et élus pour un an. Tout membre de ce conseil manquant à trois réunions consécutives, sans motif valable, sera considéré comme démissionnaire.

Admission

Pour être admis dans ce syndicat, il faut justifier de sa qualité d’ouvrier faïencier et être présenté par deux syndiqués. Tout ouvrier faïencier peut en faire partie, quel que soit son âge et sa nationalité, moyennant le versement de cinquante centimes d’entrée pour la remise d’un livret individuel et d’une cotisation mensuelle de trente centimes.

Devoirs

Dès lors, il aura des obligations comme celle de veiller à l’application de la loi en faveur des apprentis ou encore celle de contrôler l’hygiène au sein de l’usine. Il devra surtout apporter la plus grande exactitude dans l’accomplissement de ses devoirs et avertir la Chambre syndicale dès qu’un conflit se présente entre patrons et ouvriers. Enfin, tout syndiqué est tenu d’assister régulièrement aux séances aux jours et heures fixés par le Président.

L'Europe s'engage

archivespasdecalais.fr est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Pas-de-Calais avec le Fonds Européen de Développement Régional. (FEDER)

Vue en coupe d'un pont sous-marin.

copyright 2011 Pas-de-Calais le Département / Archives départementales | Mentions légales | Crédits