Les Archives du Pas-de-Calais (Pas-de-Calais le Département) - Le 03 juillet 2020 - 14h46
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les Archives du Pas-de-Calais (Aller à l'accueil)

To view the animation, you must download the plugin Adobe Flash Player.

Flux RSS

Vous êtes dans : Archives > Découvrir > Anniversaires > 8 mai 1945 : fin de la seconde guerre mondiale

8 mai 1945 : fin de la seconde guerre mondiale

Le 8 mai 2020

Dans la nuit du 6 au 7 mai 1945, est signée à Reims la capitulation sans conditions de l'Allemagne. Les hostilités prennent fin officiellement le lendemain, 8 mai, à 23 h 01. Après cinq années de guerre, la paix revient dans toute l'Europe. Le général de Gaulle annonce dans un message radiophonique : La guerre est gagnée. Voici la victoire. C'est la victoire des Nations Unies et c'est la victoire de la France.

La fin de la guerre vue du Pas-de-Calais

Dans le Pas-de-Calais, la fin de la guerre survient entre les deux tours des élections municipales et dans un climat social tendu. La population est confrontée à d'importants problèmes de ravitaillement – les rations alimentaires sont toujours les mêmes que sous l'Occupation – et les esprits sont déjà tournés vers l'urgence de la reconstruction ; la deuxième en vingt ans. Comme en 1918, la région du Nord et du Pas-de-Calais est sinistrée et compte parmi les plus touchées par les destructions. À la reconstruction urbaine, essentiellement en zone littorale, s'ajoute la perspective d'une deuxième reconstruction industrielle. Ainsi, la victoire du 8 mai 1945 est accueillie, dans le département, avec moins d'allégresse que la Libération de septembre 1944. Elle ouvre une période de crise et de malaise social.

A-t-on toujours célébré le 8 mai ?

Dès 1946, la loi du 7 mai stipule que La commémoration de la victoire remportée par les armées françaises et alliées le 8 mai 1945 sera célébrée le 8 mai de chaque année si ce jour est un dimanche et, dans le cas contraire, le premier dimanche qui suit cette date. Le 8 mai n'est donc pas alors un jour férié en France. Il ne le devient qu'en 1953, à la demande des associations d'anciens combattants, résistants et déportés.

Mais arguant que la commémoration à la date du 8 mai aboutit à multiplier le nombre de jours fériés durant le courant de ce mois, au préjudice non seulement de l'activité nationale, mais aussi de certaines catégories de travailleurs, le général de Gaulle lui-même supprime son caractère férié lors de son retour au gouvernement en 1959. La victoire de 1945 est alors célébrée le deuxième dimanche de mai jusqu'en 1975, date à laquelle le président Valéry Giscard d'Estaing décide de ne plus commémorer désormais cet anniversaire, qui sera ainsi le 30e et le dernier. Il lui préfère le 9 mai qui célèbre la fête de l'Europe déclarant avoir été frappé de voir que beaucoup de commentaires portaient sur la guerre, portaient sur la victoire, sur l'écrasement des adversaires, c'est-à-dire précisément sur ces démons que nous avons le devoir de faire disparaître de l'Europe d'aujourd'hui. Cette décision provoque une vive émotion dans le milieu des anciens combattants, résistants et déportés. François Mitterrand leur répond, en 1981, en rétablissant les commémorations et le caractère férié du 8 mai qui devient une fête internationale de la liberté et de la paix à laquelle participeront les anciens combattants, les associations de jeunesse et d'Éducation nationale.

À l'occasion du 75e anniversaire du 8 mai 1945, et en raison des mesures sanitaires empêchant la tenue des cérémonies officielles, le préfet du Pas-de-Calais lance l'opération "un drapeau sur chaque maison".

L'Europe s'engage

archivespasdecalais.fr est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Pas-de-Calais avec le Fonds Européen de Développement Régional. (FEDER)

Vue en coupe d'un pont sous-marin.

copyright 2011 Pas-de-Calais le Département / Archives départementales | Mentions légales | Crédits