Les Archives du Pas-de-Calais (Pas-de-Calais le Département) - Le 29 février 2020 - 12h02
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les Archives du Pas-de-Calais (Aller à l'accueil)

Pour pouvoir visualiser l'animation, vous devez télécharger le plugin Adobe Flash Player.

Flux RSS

Vous êtes dans : Archives > Découvrir > Chroniques de la Grande Guerre > À l'écoute des témoins > 1915 > Le 27 juillet 1915 : reconstitution du foyer dévasté

Le 27 juillet 1915 : reconstitution du foyer dévasté

Le 27 juillet 2015

La réflexion sur la manière de reconstruire les communes détruites lors du conflit commence en France dès 1915. Au choc des ruines qui frappe tous les habitants et les réfugiés de retour dans leurs villes ou villages bombardés, succède l’accommodement à une vie fragile et précaire.

Avant le temps de la reconstruction, il y a une période où la population est forcée de s’organiser pour reprendre une vie sociale et une activité économique, et où d’autres trop découragés décident de quitter définitivement leur terroir. Les défis à relever sont multiples, puisqu’il faut d’abord consolider ce qui tient encore debout, récupérer les matériaux là où ils se trouvent, faire preuve de beaucoup d’imagination et obtenir réparation via la constitution des dossiers de dommages de guerre. Au milieu de ce désordre, les municipalités vont s’employer à trouver des solutions au relogement de leurs populations, tandis que le préfet et les députés s’attachent à faire parler l’État d’une voix forte.

Jusqu’en 1920, la priorité est donnée à la reconstitution du sol et des cultures, à la réparation des grands axes routiers et ferroviaires pour acheminer vivres et matériels, ainsi qu’aux établissements industriels. La population sinistrée ou déplacée habite dans des abris provisoires : des constructions légères en bois ou des baraques en tôle ondulée. Y sont également reconstitués les lieux emblématiques que sont la mairie, l’école, le café du village, l’église, etc.

La reconstitution du foyer dévasté

M. Malvy, ministre de l’Intérieur, vient d’adresser des instructions aux préfets des départements atteints par les événements de guerre, au sujet de la construction d’abris provisoires dans les villages détruits, et de la restauration d’urgence des maisons légèrement endommagées.

En ce qui concerne les abris provisoires, la circulaire du ministre de l’Intérieur envisage successivement la destination de ces abris, qui doivent permettre la reprise immédiate des exploitations agricoles et le rétablissement progressif de la vie locale ; les types à adopter, qui doivent tenir compte du caractère et des habitudes de vie des populations ; les dispositions intérieures et le mode de construction des maisonnettes, qui doivent en permettre l’utilisation même pendant la mauvaise saison dans des conditions salubres et confortables ; l’édification d’écuries et de hangars dans les localités rurales ; les conditions d’attribution et de concession des abris édifiés, qui seront, soit concédés gratuitement ou moyennant un loyer nominal aux personnes complètement dépourvues de ressources, soit données en location, avec ou sans promesse de vente, aux propriétaires disposant de ressources suffisantes, etc. ; quant à la restauration des maisons légèrement endommagées, le ministre indique qu’elle doit être nettement distinguée de la réparation des dommages de guerre. C’est essentiellement une œuvre d’assistance immédiate, et qui ne saurait s’accommoder des délais inévitables de la constatation, de l’évaluation et de la réparation des dommages de guerre.

La circulaire précise les cas dans lesquels l’administration doit intervenir pour effectuer ces réparations et les dispositions administratives à prendre dans chaque département, pour assurer l’organisation rationnelle et le fonctionnement normal du service.

Les dépenses seront alimentées par les crédits votés par le Parlement, par la participation des départements et éventuellement des communes, et par le montant des remboursements, prix de location ou autres recettes analogues.

Grâce à cet ensemble de prescriptions, l’œuvre de reconstitution progressées des moyens indispensables d’habitation dans les villages détruits va se poursuivre avec toute la méthode et l’intensité désirable, dans les régions où l’état des opérations militaires le permet, et s’étendra immédiatement, au fur et à mesure de l’avancée de nos troupes – aux parties de notre territoire qui seront successivement libérées de l’ennemi.

La France du Nord, mardi 27 juillet 1915. Archives départementales du Pas-de-Calais, PG 16/92.

Evénements relatifs

Le 16 août 1916 : des pétitions pour les dommages de guerre ?

Le 16 août 1916 : des pétitions pour les dommages de guerre ?

Tout au long du conflit, des discussions animées et des projets de lois alimentent les débats pa...

Le 16 août 2016 Le 16 août 1916 : des pétitions pour les dommages de guerre ?
Le 15 juillet 1916 : concertation sur les abris provisoires

Le 15 juillet 1916 : concertation sur les abris provisoires

Le comité consultatif, prévu par la circulaire ministérielle du 15 juillet 1915 relative à la re...

Le 15 juillet 2016 Le 15 juillet 1916 : concertation sur les abris provisoires
Le 29 juin 1916 : enquête sur les ressources locales applicables aux reconstructions

Le 29 juin 1916 : enquête sur les ressources locales applicables aux reconstructions

En vue d’assurer la constitution des stocks destinés à la renaissance des villes et villages dév...

Le 29 juin 2016 Le 29 juin 1916 : enquête sur les ressources locales applicables aux reconstructions
Le 4 juillet 1917 : reconstitution des régions dévastées

Le 4 juillet 1917 : reconstitution des régions dévastées

En parcourant les localités dévastées par l’ennemi, il m’a été donné de constater qu’un certain...

Le 4 juillet 2017 Le 4 juillet 1917 : reconstitution des régions dévastées

L'Europe s'engage

archivespasdecalais.fr est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Pas-de-Calais avec le Fonds Européen de Développement Régional. (FEDER)

Vue en coupe d'un pont sous-marin.

copyright 2011 Pas-de-Calais le Département / Archives départementales | Mentions légales | Crédits