Les Archives du Pas-de-Calais (Pas-de-Calais le Département) - Le 23 février 2020 - 06h04
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les Archives du Pas-de-Calais (Aller à l'accueil)

Pour pouvoir visualiser l'animation, vous devez télécharger le plugin Adobe Flash Player.

Flux RSS

Vous êtes dans : Archives > Découvrir > Découvrir en images > Expositions virtuelles > Archives de femmes, histoire des femmes > Mahaut, comtesse d'Artois

Mahaut, comtesse d'Artois

Publié le 4 juin 2018

La comtesse Mahaut d'Artois (vers 1270-1239) est la figure même de la femme de pouvoir et d'influence dans une société médiévale pourtant patriarcale. Mahaut a, en effet, hérité du comté d'Artois au décès de son père, en 1298, puis du comté de Bourgogne, en 1303, à la suite de la mort de son mari Othon IV, comte palatin de Bourgogne. Première femme pair de France, cette petite-nièce de saint Louis est la belle-mère de deux rois de France : Philippe V et Charles IV. Même si peu d'œuvres d'art du XIIIe siècle nous sont parvenues, Mahaut d'Artois est reconnue pour avoir appliqué un intense mécénat artistique.

Afin de marquer l'espace seigneurial qu'elle gouverne, elle multiplie les fondations pieuses. À Gosnay, elle contribue, par exemple, à fonder deux chartreuses : le Val-Saint-Esprit pour les hommes et le Mont-Sainte-Marie pour les femmes. Le document qui illustre cette notice est une charte en latin concernant l'une des chartreuses de Gosnay. Elle se trouve dans le fonds de l'abbaye Mont-Sainte-Marie (30 H) alors qu'elle semble davantage concerner le Val-Saint-Esprit (29 H), fondé auparavant à une centaine de mètres de là. Une belle lettrine, contenant un dragon, orne la charte qui débute ainsi : Nos Mathildis comitissa Attrebatensis et Burgundie palatina ac domina Salinensis… (Nous, Mathilde, comtesse d’Artois et palatine de Bourgogne et dame de Salins). Y est appendu le sceau en forme de navette de Mahaut. Elle y est représentée debout, en robe, dans une niche de style gothique. Elle est entourée de deux petits dragons qui tiennent suspendues les armoiries des comtés d'Artois et de Bourgogne.

Pour aller plus loin

  • Jules-Marie RICHARD, Une petite nièce de Saint-Louis, Mahaut comtesse d'Artois et de Bourgogne (1302-1329), Paris, Honoré Champion, 1887.
  • Christelle BALOUZAT-LOUBET, "Fere granz despens covenablement en granz euvres : le mécénat de Mahaut, comtesse d'Artois (1302-1329)", Histoire et archéologie du Pas-de-Calais, Dainville, 2012, t. XXX, pp. 53-73.
  • Christelle BALOUZAT-LOUBET, Mahaut d’Artois. Une femme de pouvoir, Paris, Librairie académique Perrin, 2015.
  • La chartreuse fantôme du Mont-Sainte-Marie

Retour au sommaire

L'Europe s'engage

archivespasdecalais.fr est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Pas-de-Calais avec le Fonds Européen de Développement Régional. (FEDER)

Vue en coupe d'un pont sous-marin.

copyright 2011 Pas-de-Calais le Département / Archives départementales | Mentions légales | Crédits