Les Archives du Pas-de-Calais (Pas-de-Calais le Département) - Le 23 février 2020 - 06h36
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les Archives du Pas-de-Calais (Aller à l'accueil)

Pour pouvoir visualiser l'animation, vous devez télécharger le plugin Adobe Flash Player.

Flux RSS

Vous êtes dans : Archives > Découvrir > Découvrir en images > Expositions virtuelles > Archives de femmes, histoire des femmes > Marguerite Klein-Lecat, agricultrice et résistante

Marguerite Klein-Lecat, agricultrice et résistante

Publié le 15 juin 2018

Marguerite Klein-Lecat (13 juin 1909-Ruoms, Ardèche, 27 décembre 2003) est native d'Étaples, tout comme son cousin photographe, Achille Caron (dont une partie de ses archives est consultable sur notre site internet). Ingénieur agronome, elle devient professeur de laiterie, puis, dirige, durant 35 ans, une exploitation agricole située à Bouvigny-Boyeffles. Grâce à ses connaissances et à son expérience, elle parvient même à être reconnue, au niveau international, comme experte pour toutes les questions laitières de haute qualité : elle réussit en particulier à cultiver sous une forme coagulée une souche d'acidophilus, pour laquelle elle dépose un brevet sous le nom de K-Philus, et qui lui permet de produire du lait fermenté efficace pour les troubles intestinaux, les dermatoses, la cicatrisation, etc.

Ses souvenirs, parus en 1983 sous le titre Quand les laboureurs "courtisaient" la terre, livrent son amour viscéral pour la nature et le monde rural. Ils ont reçu le prix Broquette de Gonin de l'Académie française, et le prix Sully du ministère de l'Agriculture, et ont même valu à son auteur un passage dans l'émission littéraire Apostrophes, animée par Bernard Pivot.

Même si elle le tait dans cet ouvrage, dès le début de la Seconde Guerre mondiale, Marguerite Lecat adhère à un mouvement de Résistance. Ses archives (dont une carte de membre de l'amicale des anciens résistants actifs du Pas-de-Calais, ici publiée) témoignent notamment de son engagement auprès du commandant Douphy, en qualité d'interprète et d’agent de liaison et de renseignements. On y découvre aussi qu'elle a été une correspondante très zélée de la Croix-Rouge française.

Les documents présentés ici sont des extraits de ses manuscrit et tapuscrit autobiographiques intitulés Les mamelles de l’espoir, rédigés vers 1981 ; travail sur lequel elle s'est appuyée pour l'ouvrage précédemment cité. L'extrait, qui a été choisi, illustre l'importance de son action pour l'amélioration de l'alimentation des nourrissons, dans une région minière alors durement touchée par la mortalité infantile.

Le fonds Marguerite Klein-Lecat (104 J), confié aux Archives départementales du Pas-de-Calais en décembre 2015, n'a pas, pour le moment, fait l'objet d'un classement détaillé ; il est, pour cette raison, actuellement incommunicable.

Pour aller plus loin

  • Marguerite LECAT, Quand les laboureurs "courtisaient" la terre..., Paris, éditions France-Empire, 1983. Archives départementales du Pas-de-Calais, BHB 4139.

Retour au sommaire

L'Europe s'engage

archivespasdecalais.fr est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Pas-de-Calais avec le Fonds Européen de Développement Régional. (FEDER)

Vue en coupe d'un pont sous-marin.

copyright 2011 Pas-de-Calais le Département / Archives départementales | Mentions légales | Crédits