Les Archives du Pas-de-Calais (Pas-de-Calais le Département) - Le 07 juin 2020 - 08h41
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les Archives du Pas-de-Calais (Aller à l'accueil)

Pour pouvoir visualiser l'animation, vous devez télécharger le plugin Adobe Flash Player.

Flux RSS

Vous êtes dans : Archives > Découvrir > Chroniques de la Grande Guerre > Albums > Les gravures de guerre d’Arthur Mayeur > Le front d’Artois

Le front d’Artois

En 1906, Arthur Mayeur est nommé membre de la Commission départementale des monuments historiques du Pas-de-Calais. C’est donc naturellement qu’il est mis à contribution par le gouvernement lors de la Première Guerre mondiale. Envoyé par le ministre de la Guerre pour une mission d’art sur le front en 1915, Mayeur se consacre à la représentation des derniers vestiges des monuments sur le front d’Artois.

Parcourant la région, il croque des scènes de combats et les ruines des bâtiments emblématiques. Imprimés sous forme de cartes postales, ces dessins sont vendus au profit d’œuvres de guerre.

À sa mort, le poète et critique d’art Émile Langlade publie une oraison funèbre dans le Courrier du Pas-de-Calais du 27 avril 1934, où il le présente comme le "pèlerin des ruines" :

Il vit la rafale s’abattre sur le village où il était né ; il monta, comme on monte un calvaire, les pentes de la colline de Lorette pour en fixer, une dernière fois, les ruines tragiques, dont les obus, à chaque instant, abattaient un morceau ; oubliant la bataille proche, ne songeant qu’à son art, il courait de village en village, assistant un jour à l’agonie de la basilique d’Albert, une autre fois à l’écroulement de l’église d’Ablain-Saint-Nazaire ; on le voyait partout où l’Artois crucifié montrait des plaies sanglantes et il en emportait sur son bloc d’impressionnants croquis. Grave et sombre, il se promenait à travers nos provinces dévastées. Il était le pèlerin des ruines.

Retour au sommaire

L'Europe s'engage

archivespasdecalais.fr est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Pas-de-Calais avec le Fonds Européen de Développement Régional. (FEDER)

Vue en coupe d'un pont sous-marin.

copyright 2011 Pas-de-Calais le Département / Archives départementales | Mentions légales | Crédits