Archives - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Réouverture des salles de lecture

Les salles de lecture des Archives départementales sont à nouveau ouvertes au public à compter de lundi 30 novembre 2020. L'accueil en salle de lecture se fait exclusivement sur rendez-vous, pris au plus tard 48 heures ouvrables à l'avance. En savoir plus

Les dispenses religieuses de consanguinité

Galerie photos

Source complémentaire précieuse pour l’histoire des familles, les dispenses de consanguinité ont l’avantage de contenir des généalogies jusqu’à quatre générations, sous forme de texte ou d’une table de cousinage, et permettent ainsi, pour la période antérieure à la Révolution française, de pallier à des lacunes dans les registres paroissiaux.

Définition

Gravure monochrome montrant un couple enlacés sur un bûcher en feu, face à des prêtres les exhortant devant un crucifix.

Chant XVI, extrait tiré de La Chandelle d'Arras, poème en XVIII chants. Planches dessinées par Claude-Louis Desrais, gravées par Jean-Joseph-François Tassaert. Archives départementales du Pas-de-Calais, BHA 1935.

Une dispense de consanguinité est un accord, délivré par le pape ou par l’évêque, qui autorise un mariage entre cousins, normalement interdit par le droit canon de l’Église catholique. Sont ainsi encadrées les unions entre des personnes ayant au moins un arrière-arrière-grand-parent commun (4ième degré canonique).

Si un mariage entre parents du 1er degré (frères, sœurs, oncles, tantes) est absolument interdit, l’autorisation du pape est possible pour des cousins germains (2ième degré) et celle de l’évêque, en général, pour des cousins issus de germains (3ième degré) ou au-delà.

Que contient un dossier de dispense ?

Un dossier de dispense comprend en général :

  • la supplique ou requête des futurs époux. Y figurent : leurs noms, prénoms, professions et domiciles, la nature de l’empêchement, éventuellement le motif du mariage ;
  • l’enquête ouverte par l’évêque ou son représentant (le curé le plus souvent) pour recueillir les témoignages des futurs époux, de membres de leurs familles, déterminer le degré de l’empêchement, et dresser le cas échéant une table de cousinage où apparaissent les ascendants de chacun jusqu’à l’ancêtre commun ;
  • la dispense qui autorise l’union.

Dispenses accessibles en ligne

Les dispenses de mariage des XVIIe et XVIIIe siècles de l’officialité de Boulogne-sur-Mer (1 G 682-928), essentiellement des dispenses de consanguinité, ont été numérisées et sont désormais consultables librement sur notre site internet. Par ailleurs, grâce au dépouillement alphabétique dont ce fonds a fait l’objet en 1959, la recherche par nom de l’époux ou de l’épouse est possible.

Bibliographie 

  • MERGNAC, M.-O., Actes, contrats et dispenses de mariages, 2013, Archives et Culture, pp. 68-69.

Étude de cas : exemple de mariage à empêchements multiples (Jacques Cappe et Catherine Desmons)

This is a title
Copyright Légende Télécharger la photo