Archives - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les bibliothèques scolaires

La lecture étant considérée comme un des moyens les plus efficaces pour instruire et moraliser le peuple  [note 1], des mesures sont prises dès les années 1830 par le ministère de l’Instruction publique pour distribuer des livres, notamment en milieu rural, grâce au réseau des écoles.

Entre 1833 et 1848, plus d’un million d’ouvrages sont ainsi déployés. Toutefois, la réalisation de cette entreprise ne produit pas les résultats escomptés, puisque l’administration perd rapidement la trace de ces livres, faute d’avoir mis en place des mesures efficaces permettant leur conservation dans les écoles.

La loi Rouland de 1862 fondatrice des bibliothèques scolaires

Texte manuscrit sur lequel on lit : "Alquines le 30 novembre 1917. Monsieur le sous-préfet, J’ai l’honneur de vous donner ci-dessous la liste des ouvrages achetés pour les bibliothèques scolaires d’Alquines, au moyen du crédit de 20 francs alloué par Monsieur le Ministre de l’inscription publique le 1er mars 1917 : Victor Hugo « Depuis l’exil » et « Les jumeaux », Tolstoï «Le faux coupon », Bordeaux « La croisée de chemins », Augier « Le gendre de M. Poirier », J. Schultz « Jean de Kerdren », Montaigne « Essais », Aicard « Maurin des Maures », de Staël « Corinne », Nodier « Jean Sbogar », de la Brète « Mon oncle et mon curé », de Nolhac « Marie-Antoinette dauphine », Michelet « La convention ».

Liste des ouvrages achetés pour la bibliothèque scolaire d'Alquines, 30 novembre 1917. Archives départementales du Pas-de-Calais, T 73.

Gustave Rouland, ministre de l’Instruction publique et des Cultes de 1856 à 1857 et de 1860 à 1863, reprend l’idée de l’implantation de bibliothèques dans les écoles primaires publiques et organise l’institution des bibliothèques scolaires par l’arrêté du 1er juin 1862 [note 2]. L’article premier stipule : Il sera établi dans chaque école primaire publique une bibliothèque scolaire .

L’objectif de ce projet est double. D’une part, il s’agit de faciliter matériellement l’instruction et l’éducation par le prêt de livres scolaires aux élèves. D’autre part, la bibliothèque scolaire est un moyen "d’éducation populaire", qui donne aux familles un accès à des ouvrages techniques et de culture générale. La bibliothèque scolaire fait donc également office de bibliothèque publique dans les communes qui n’en possèdent pas.

En 1870, un recensement établit que 25 % des communes sont dotées d’une bibliothèque scolaire composée de 50 à 150 livres en moyenne. Après les lois Ferry de 1881 et 1882, qui réaffirment l’importance du rôle de l’école, ce chiffre passe à 64 % (en 1900).

Pour ce faire, les communes peuvent demander une concession de livres au ministère de l’Instruction, mais aussi faire subventionner l’achat de livres ou accepter des dons. Ce n’est que progressivement qu’elles vont inscrire cette dépense à leur budget.

Un cadre de classement et une typologie

Le début du XXe siècle coïncide également avec une séparation entre manuels purement scolaires et littérature enfantine, qui va connaitre un essor considérable dans les décennies suivantes. À partir de 1887, une rubrique "ouvrages destinés aux enfants" est inscrite dans les catalogues officiels.

Photographie couleur montrant une double page de livre illustrée.

"La semaine de Suzette", romans enfantins, comédies et monologues, modes de la poupée, jeux de plein air et d'appartement, recettes et devinettes, 18ième année, premier semestre [1922]. Archives départementales du Pas-de-Calais, T 4270/58.

Ceux-ci sont choisis par la Commission permanente des bibliothèques scolaires, créée en juillet 1862 et instituée définitivement par un arrêté ministériel du 15 juin 1863.

Elle est chargée de déterminer les ouvrages susceptibles d’être achetés par l’État pour distribution dans les bibliothèques scolaires.

À cet effet, elle publie un catalogue de livres désignés au choix des instituteurs, riche de plus de 2 000 ouvrages. Ce catalogue est divisé en quatorze séries, sous les rubriques suivantes :

  • Série A : Ouvrages généraux, grammaires et dictionnaires ;
  • série B : Morale et Pédagogie ;
  • série C : Histoire et Biographies ;
  • série D : Géographie et Voyages ;
  • série E : Classiques ;
  • série F : Littérature, Poésie, Romans, Contes et Théâtre ;
  • série G : Ouvrages destinés aux enfants ;
  • série H : Économie politique, Législation usuelle et Connaissances utiles ;
  • série J : Sciences physiques et naturelles ;
  • série K : Hygiène ;
  • série L :Industrie ;
  • série M : Agriculture, Horticulture, Sylviculture, Pisciculture, etc. ;
  • série N : Beaux-arts et Musique.

Les fonds de bibliothèques scolaires conservées aux archives départementales du Pas-de-Calais

Page de livre monochrome montrant le patron d'une robe à volant accompagné d'un texte explicatif.

"Nous habillons Bleuette" dans la "Semaine de Suzette", 18ième année, 1er semestre. Archives départementales du Pas-de-Calais, T 4270/58.

Les quelques fonds de bibliothèques scolaires conservés aux archives départementales du Pas-de-Calais dans la série T rendent compte de cette diversité :

  • Bibliothèque scolaire de Boisdinghen-Bonningues - T 8050-8052 (2,1 ml – 73 volumes)
  • Bibliothèque scolaire de Bomy - T 6000 (2 ml – 107 volumes)
  • Bibliothèque scolaire d’Halinghen - T 8010 (2 ml – 74 volumes)
  • Bibliothèque scolaire d’Hénu - T 4270 (3,8 ml - 64 articles)
  • Bibliothèque scolaire de Maninghen-Henne - T 8030 (0,9 ml – 32 volumes)
  • Bibliothèque scolaire de Maninghem, Wacquinghen et Pittefaux - T 8040-8042 (2,2 ml – 82 volumes)
  • Bibliothèque scolaire de Muncq-Nieurlet - T 8020 (0,2 ml – 6 volumes)

En vous rendant dans la salle de lecture du centre Mahaut-d’Artois, vous pourrez ainsi suivre les aventures de Bécassine ou de Croc-Blanc, relever les conseils éducatifs dispensés dans la Semaine de Suzette ou perfectionner vos connaissances en chimie grâce à la Science à la maison !

Ressources complémentaires

Archives départementales du Pas-de-Calais

  • T 72-73 : Bibliothèques scolaires.
    • T 72 : Subventions du Département, 1891-1907. Concessions de livres, 1903-1904.
    • T 73 : Subventions de l’État (listes de livres achetés), 1917-1921.
  • T 539 : Bibliothèques scolaires. Subventions de l’État pour l’achat de livres. 1924-1926.
  • T 1061 : Statistiques scolaires : bibliothèques, examens, conscrits illettrés. 1881-1888.

Archives départementales du Nord

  • 2 T 2494-2495 : Bibliothèques scolaires et populaires
    • 2 T 2494 : Concessions de livres, correspondance. 1857-1863, 1875-1880.
    • 2 T 2495 : Statistiques et pédagogie, correspondance. 1876-1891.

Notes

[note 1] Pour en savoir plus, voir l'arrêté du 1er juin 1862.

[note 2] Ferdinand BUISSON, Nouveau dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire, 1887, partie 1, tome 1, p. 257.

Photographie couleur montrant trois ouvrages illustrés.

Quelques exemples d'ouvrages conservés dans les fonds des bibliothèques scolaires. Archives départementales, série T.

Bibliographie

Généralités

  • Graham Keith BARNETT, Histoire des bibliothèques publiques en France de la Révolution à 1939, éd. du Cercle de la Librairie, 1987. Archives départementales du Pas-de-Calais, BHB 6692 ; 
  • Dominique VARRY, Histoire des bibliothèques françaises, tomes I à IV, Promodis et Editions du Cercle de la Librairie, 1988-1992. Archives départementales du Pas-de-Calais, BHD 720/3.

Bibliothèques scolaires (fin XIXe – début XXe siècle)

  • Ferdinand BUISSON, "Bibliothèques scolaires" dans Nouveau dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire, éd. de 1887 et 1911 ; 
  • Paul DUPONT, Bibliothèques scolaires. Catalogue général d’ouvrages de lecture indiqués au choix des instituteurs pour les élèves des écoles, les adultes et les familles, 1872.
Photographie couleur montrant un motif fleuri dans lequel est écrit "Bibliothèque des Écoles et des familles".

Détail d'une couverture de livre. Archives départementales du Pas-de-Calais, T 4270/43.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

La question ci-après nous permet de vérifier que ce formulaire n’est pas rempli par un automate. Merci d'y répondre.